Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MANIFESTA

DESTRUCTION !

" En animant ou en réifiant les images plutôt que de créer des images inédites les artistes donnent à saisir le réel par le prisme de l'art dans un geste que l'on peut qualifier de ROMANTIQUE. "

" Entre l'artiste et l'oeuvre, la forme et le sens, le passé et le présent, l'oeuvre et le spectateur, il y a "du jeu", comme on le dit de deux pièces mécaniques qui ne s'emboîtent pas parfaitement, mais restent pourtant solidaires. C'est dans cet écart, dans  les glissements et les frottements que se distingue l'intervention personnelle de l'artiste (...) "

" [ l'apport de réalité ] est ici utilisé par les artistes pour faire naître une étincelle du choc entre fascination et l'horreur provoquée par l'image rendue réelle."

in " LA MANIPULATION DES IMAGES DANS L'ART CONTEMPORAIN" C. GRENIER

Mes recherches

La DESTRUCTION comme acte cathartique profondément humain.

La DESTRUCTION comme acte artistque instantannée, violent et nécessairement créateur.

La DESTRUCTION comme image du monde.
 

Rechercher

Curriculum vitae



born in 1972


Exhibitions :
2011
"Effacement"
Performance
Fossé des Treize, Strasbourg
2010

"Liberté"
T-WALL, Performance
Démocratie Créative, Strasbourg
"Némo est mort pour l'art contemporain"
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Pauvres"
T-WALL, Installation peinture
Démocratie créative, Strasbourg

2009

"Campagne 2"
Action-performance-multimédia
Mon blog, Strasbourg
"Perfusion" / collectif
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Illusion" / personnel
Installations
Syndicat potentiel, Strasbourg
"L'OTAN en débat" / collectif
performance
Syndicat potentiel, Strasbourg

2008

"Regionale 8" / collectif
Kunsthalle, Bâle, Suisse
"Friand'art" / collectif
Strasbourg
"Construction-déconstruction" / collectif
Espace G, Strasbourg
"Cabane" / collectif
Strasbourg
Mehli art 08 / collectif
Moulin de Hunsbach
Exposition personnelle
Galerie Espace G, Strasbourg
Video, Installation, Preformances
ENTER N°6 Festival
Siauliai, Lithuania

2007
Action Performance
Salon ARTSIDE, Strasbourg
Exposition collective
Salon ARTSIDE, Strasourg
Installation
"20 Artistes / 20 Jardins", Strabourg
Action Performance
Institut PROGR (Switzerland)
Action Performance
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation de rue
Strasbourg
Action Performance
Gallery "POOL 120" Rotterdam (Netherlands)

2006
"Residence Exhibition" Thun (Swizerland)
Installation "La journée du Centenaire"
Strasbourg (France)
Action Perfomance "Les Arts au Soleil"
Strasbourg (France)
Action Performance "Stimultania"
Strasbourg (France)
Action Performance "Marks Blond Project"
Berne (Switzerland)

2005
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)
Installation "ARC Images de Guerre"
Mulhouse (France)

2004
INstallation "Klasse"
Freiburg (Germany)

2003
Engraving exhibition
Strasbourg (France)


2002
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

2001
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

Artist's residences :

2006-2007
Résidence Heinrich Gartentor
Thun (Switzerland)

2007
Résidence Piet Zwart Institute
Rotterdam (Netherlands)

Studies :

2006
DNSEP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)
2004
DNAP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)

Interventions :

Intervenant workshop
Ecole Supérieure des Arts Décoratifs
Strasbourg

Archives

21 mai 2007 1 21 /05 /mai /2007 18:36
Travail vient de "Tripalium", engin de torture qui était utilisé contre les esclaves réfractaires à leur condition.

Mais de quel travail parlons-nous ? Bien évidemment je ne considère pas mon "métier" d'artiste comme l'expression imagé d'un tripalium. Au contraire, ce seraient d'autres énergies qui se manifestent dans le cas d'une carrière artistique, une "énergie du contre" - dont j'ai déjà parlé - et qui est cette énergie - qui n'est pas négative - qui se manifeste contre la possibilité pour un artiste de vivre de son travail...

Pour faire la distinction je parlerai de "tripalium" pour le travail pénible, et de "travail" pour une activité épanouissante : pour moi, ma création.

Nous parlerons alors de tous ces travaux exécutés par 70 % des travailleurs : travaux pénibles, difficiles, ennuyeux, précaires, violents, peu gratifiants et qui ne mènent à rien d'autre qu'au faible espoir qu'un jour, la situation, le salaire, les conditions, changeront...

Je suis artiste-plasticien et peu - ou pas encore... - connu. Il me faut donc "tripalier" pour acquérir ce minimum d'indépendance qui est nécessaire pour pouvoir par après créer, et tenter de me libérer de cette condition de travailleur-esclave.

Mais je ne serais pas artiste à mon sens, si je ne m'invistissais pas dans mon "tripalium" comme artiste et donc comme travailleur.

Le "tripalium" qui est le mien est un travail d'intérim, travail sans intérêt, sinon d'avoir un smic amélioré et donc d'avoir un peu d'argent pour continuer à créer.

C'est alors que m'ai venu l'idée de "faire apparaître" ce que je vois au travers de mon tripalium et de tenter de donner une vision de cette situation grâce à mon travail artistique.

Cela donne une "Histoire banale et douloureuse d'un Tripalium."

Arrivant dans cette entreprise, je me suis soudainement souvenu de Sisyphe. Ce pauvre hère qui fut condamner à ramener un rocher au sommet d'une colline et quand cela fut, son rocher redescendait pour qu'il recommence la tâche pour l'éternité. Sisyphe existe, dans tout le monde du "tripalium"...

SYSIPHE.1.21.05.JPG"La Montagne de Sisyphe" (21/05)

Nous voilà donc devant cette montagne de documents, devant cette forêt de papier dont la seule fonction n'est que d'archiver, de classer, de référencer des nombres, des horaires, des tableaux, des factures...

SYSIPHE.2.21.05.JPG
" Sisyphe et la benne 1" (21/05)

SYSIPHE.3.21.05.JPG
"Sisyphe et la benne 2" (21/05)

SYSIPHE.5.21.05.JPG
"Sysiphe et la benne 3" (21/05)

SYSIPHE.4.21.05.JPG
"La Montagne peut-elle disparaître ?" (21/05)

Pourtant elle ne semble jamais disparaître... Alors c'est là que l'on voit apparaître, au détour d'une porte l'îcone, l'hégérie d'un ouvrier, d'un tripallieur. Bien évidemment on se dit que ces icônes sont ringardes,  et pourtant,  elle fait sourir, elle fait même peut-être rêver et on se dit que l'évasion est possible, que la montagne disparaîtra, même si l'îcone n'apparaîtra pas...

ESPOIR.1.21.05.JPG
"Il reste un espoir ?" (21/05)

Si c'est une histoire banale et douloureuse, est-elle nécessaire cette histoire répétée de la douleur du tripalium ? Il semble que oui et rien ne nous permet de croire que cela va changer...

Alors soyez 'Patactiviste : Evadez-vous... comme vous le pouvez.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article

commentaires