Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MANIFESTA

DESTRUCTION !

" En animant ou en réifiant les images plutôt que de créer des images inédites les artistes donnent à saisir le réel par le prisme de l'art dans un geste que l'on peut qualifier de ROMANTIQUE. "

" Entre l'artiste et l'oeuvre, la forme et le sens, le passé et le présent, l'oeuvre et le spectateur, il y a "du jeu", comme on le dit de deux pièces mécaniques qui ne s'emboîtent pas parfaitement, mais restent pourtant solidaires. C'est dans cet écart, dans  les glissements et les frottements que se distingue l'intervention personnelle de l'artiste (...) "

" [ l'apport de réalité ] est ici utilisé par les artistes pour faire naître une étincelle du choc entre fascination et l'horreur provoquée par l'image rendue réelle."

in " LA MANIPULATION DES IMAGES DANS L'ART CONTEMPORAIN" C. GRENIER

Mes recherches

La DESTRUCTION comme acte cathartique profondément humain.

La DESTRUCTION comme acte artistque instantannée, violent et nécessairement créateur.

La DESTRUCTION comme image du monde.
 

Rechercher

Curriculum vitae



born in 1972


Exhibitions :
2011
"Effacement"
Performance
Fossé des Treize, Strasbourg
2010

"Liberté"
T-WALL, Performance
Démocratie Créative, Strasbourg
"Némo est mort pour l'art contemporain"
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Pauvres"
T-WALL, Installation peinture
Démocratie créative, Strasbourg

2009

"Campagne 2"
Action-performance-multimédia
Mon blog, Strasbourg
"Perfusion" / collectif
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Illusion" / personnel
Installations
Syndicat potentiel, Strasbourg
"L'OTAN en débat" / collectif
performance
Syndicat potentiel, Strasbourg

2008

"Regionale 8" / collectif
Kunsthalle, Bâle, Suisse
"Friand'art" / collectif
Strasbourg
"Construction-déconstruction" / collectif
Espace G, Strasbourg
"Cabane" / collectif
Strasbourg
Mehli art 08 / collectif
Moulin de Hunsbach
Exposition personnelle
Galerie Espace G, Strasbourg
Video, Installation, Preformances
ENTER N°6 Festival
Siauliai, Lithuania

2007
Action Performance
Salon ARTSIDE, Strasbourg
Exposition collective
Salon ARTSIDE, Strasourg
Installation
"20 Artistes / 20 Jardins", Strabourg
Action Performance
Institut PROGR (Switzerland)
Action Performance
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation de rue
Strasbourg
Action Performance
Gallery "POOL 120" Rotterdam (Netherlands)

2006
"Residence Exhibition" Thun (Swizerland)
Installation "La journée du Centenaire"
Strasbourg (France)
Action Perfomance "Les Arts au Soleil"
Strasbourg (France)
Action Performance "Stimultania"
Strasbourg (France)
Action Performance "Marks Blond Project"
Berne (Switzerland)

2005
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)
Installation "ARC Images de Guerre"
Mulhouse (France)

2004
INstallation "Klasse"
Freiburg (Germany)

2003
Engraving exhibition
Strasbourg (France)


2002
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

2001
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

Artist's residences :

2006-2007
Résidence Heinrich Gartentor
Thun (Switzerland)

2007
Résidence Piet Zwart Institute
Rotterdam (Netherlands)

Studies :

2006
DNSEP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)
2004
DNAP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)

Interventions :

Intervenant workshop
Ecole Supérieure des Arts Décoratifs
Strasbourg

Archives

3 mars 2007 6 03 /03 /mars /2007 10:34
Le 2 mars 2007 je fus invité par Stella Kostova à réaliser une action-performance à la galerie POOL 120, à Rotterdam, dans le cadre d'une expo collective et autour d'un projet : "Sudden Exposure" (Soudaine Exposition). Par cette proposition Stella veut mettre en lumière les réactions d'un public face à l'expression artistique contemporaine.

I realized a action-performance in the gallery POOL 120, Rotterdam. Stella Kostova invited me in the collective exhibition "Sudden Exposure". By this proposition, she wanted to improve the public's reactions against contemporary art.

Mon action consistait en substance à me tenir à la porte dans une sorte d'uniforme, et de tamponner chaque nouvel arrivant avec un tampon "Copie", sur le haut de la main droite. J'ai réalisée l'action, sans bouger de ma place, de 8 à 11 heures.

I was standing near the door in a uniform. I cheked everybody who was coming in and stamped them with a stamp "Copie" (Copy), on the right hand. I realized the action from 8.00 pm to 11.00 pm.

Stamp Action, I was standing behind the door.

Stamp Action, I was waiting on the people.

Stamp Action, I stamped all the news one.

stamp Action, result.

Politique :
Mon action était une proposition de reflexion sur l'uniformatisation des individus par notre société. En effet, nous constatons de plus en plus que par petites touche successives, notre société tente d'uniformiser l'être humain. Que ce soit par la nourriture (qualibrage des fruits et légumes, Mc Do, normes sanitaires), par les expériences de la génétique, par l'idéologie et la culture de masse, elle tente de construire un formatage de l'individu pour amener, entre autre, un contrôle plus efficace de l'être humain. Devons-nous accepter cela ? Sommes-nous si sùr de vouloir à terme une société proche de celle qu'Orwell à décrite dans "1984", la question se pose, définitivement.

Politic:
It was a proposition of reflexion about human's uniformatisation. Every days, step by step, our society influences us to "uniform" us. Foods, clothes, politics, genetics, massive cultures are provide and will be provide, in fact, to control humans. Can we accept that ? Do we want a society like the one which is proposes by Orwell in "1984" ?

Artistique :
Depuis longtemps je travaille à un engagement en art. Cette question s'organise autour de la réception de l'oeuvre par le public, autant par le message, que par le mode de transmission. Par cette action, j'entendais transformer la place du spectateur, du regardeur, en l'impliquant directement dans l'oeuvre, en le muant en "partie de l'oeuvre". En effet, en ayant reçu chacun un tampon, chaque regardeur devient partie de l'oeuvre, regardant et "communiquant" avec les autres parties de l'oeuvre... Il dépasse la notion duchampienne de celui qui "fait le tableau" - c'est à dire en tant que simple acteur regardant - pour devenir un élément constitutif de l'oeuvre, se regardant lui-même...

Artistic :
From a long time ago I try to work in an engagement in art. I tried to improve this in the reception of artwork. With this one I wanted to transform the spectator's place :  when they received a stamp, they became a part of the artwork. "A "regardeur" makes the painting"said Duchamp, here he became a part of it, and showed the other ones, like they did...

Synthèse :
Nous faisons partie intégrante d'une société. Celle-ci nous forme, nous formate, sans que nous nous en rendions réellement compte. Nous faisons partie d'elle et nous la regardons...

We are all in society. It "uniforms" us, without our real attention. We are a part of it and we just see that...

Sur l'uniforme:
Il me fallait trouver une position "neutre" et en même temps "autoritaire". D'où le choix de la place, directement à l'entrée et d'un uniforme simple mais caractéristique.
Le "Z" en est le seul symbole apparant. Il a plusieurs significations :
- Première lettre de mon nom : arrogance de l'artiste.
- Première lettre de mon nom : controleur et initiateur d'un "système" de contrôle et d'uniformatisation
- "Z" en tant que référence au film de Costa Gravas, "Z" (1969), premier film engagé d'une période qui tenta de changer (utopiquement) les choses.
- "Z" signifie en Grec Classique : "Il vie, il est vivant" : L'art engagé "est vivant"...

About uniform :
I needed a neutral position and, in the same time, "authoritative".
I had a simply uniform, but with a special caracteristic.
The "Z" is the only symbol, it has some significations:
- First letter of my name : artist's arrogance.
- First letter of my name : controller and initiator of a "system" of controls.
- "Z" is a Costa Gravas' film (1969), first engaged film in a period of utopia.
- "Z" in Clasic Grec : "He lives, he's alive" : Engaged art "is alive"...

Je pense reprendre cet uniforme plus tard, dans d'autres propositions artistiques...

I think use this ubiform next actions...

Photographies / Pictures : Caterina Pecchioli

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Action-performances
commenter cet article

commentaires

Bougl 05/03/2007 19:21

Moi je te conseille de laisser tomber le Z :
Zorglub va te faire un procès.

Nicolas Zimny 06/03/2007 09:53

Zorg aussi...Et Zardoz, dont l'image de la poitrine nue de Sean Connery fait encore tressaillir la jeune fille... Mais n'oublions pas Zébulon, Zebra trois, la grande Zoé...Je suis en recherche continuelle, c'est la marque et l'impératif de tout artiste.

sylvainh 03/03/2007 17:04

j'ai aprecie la notion d'uniformite , je n'avais pas capte la notion d'interelation en portant tous le meme tampon , ne avons ete formate.. formate par l'oeuvre mais aussi par notre propre action d'etre venu te voir .. en quelques d'etre venu nous voir...
quand au Z , interessant , je pense que tu devrait travaille sur un z logo , un tampon z genre z au milieu d'un cercle , et l'imprime sur ton T shirt ( peux etre reproduction de T shirt ( a vendre) pour que le formattage se perpetu meme apres l'oeuvre.
a bientot
s

Nicolas Zimny 04/03/2007 10:01

"D'être venu te voir "... non, pas exactement. Le fait de venir etait évidemment un acte individuel, mais le risque de "formatage existe (et à été éprouvé) pendant le moment du vernissage. Effectivement j'y ai penser aux tee-shirts et au "Z" dans un cercle.