Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MANIFESTA

DESTRUCTION !

" En animant ou en réifiant les images plutôt que de créer des images inédites les artistes donnent à saisir le réel par le prisme de l'art dans un geste que l'on peut qualifier de ROMANTIQUE. "

" Entre l'artiste et l'oeuvre, la forme et le sens, le passé et le présent, l'oeuvre et le spectateur, il y a "du jeu", comme on le dit de deux pièces mécaniques qui ne s'emboîtent pas parfaitement, mais restent pourtant solidaires. C'est dans cet écart, dans  les glissements et les frottements que se distingue l'intervention personnelle de l'artiste (...) "

" [ l'apport de réalité ] est ici utilisé par les artistes pour faire naître une étincelle du choc entre fascination et l'horreur provoquée par l'image rendue réelle."

in " LA MANIPULATION DES IMAGES DANS L'ART CONTEMPORAIN" C. GRENIER

Mes recherches

La DESTRUCTION comme acte cathartique profondément humain.

La DESTRUCTION comme acte artistque instantannée, violent et nécessairement créateur.

La DESTRUCTION comme image du monde.
 

Rechercher

Curriculum vitae



born in 1972


Exhibitions :
2011
"Effacement"
Performance
Fossé des Treize, Strasbourg
2010

"Liberté"
T-WALL, Performance
Démocratie Créative, Strasbourg
"Némo est mort pour l'art contemporain"
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Pauvres"
T-WALL, Installation peinture
Démocratie créative, Strasbourg

2009

"Campagne 2"
Action-performance-multimédia
Mon blog, Strasbourg
"Perfusion" / collectif
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Illusion" / personnel
Installations
Syndicat potentiel, Strasbourg
"L'OTAN en débat" / collectif
performance
Syndicat potentiel, Strasbourg

2008

"Regionale 8" / collectif
Kunsthalle, Bâle, Suisse
"Friand'art" / collectif
Strasbourg
"Construction-déconstruction" / collectif
Espace G, Strasbourg
"Cabane" / collectif
Strasbourg
Mehli art 08 / collectif
Moulin de Hunsbach
Exposition personnelle
Galerie Espace G, Strasbourg
Video, Installation, Preformances
ENTER N°6 Festival
Siauliai, Lithuania

2007
Action Performance
Salon ARTSIDE, Strasbourg
Exposition collective
Salon ARTSIDE, Strasourg
Installation
"20 Artistes / 20 Jardins", Strabourg
Action Performance
Institut PROGR (Switzerland)
Action Performance
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation de rue
Strasbourg
Action Performance
Gallery "POOL 120" Rotterdam (Netherlands)

2006
"Residence Exhibition" Thun (Swizerland)
Installation "La journée du Centenaire"
Strasbourg (France)
Action Perfomance "Les Arts au Soleil"
Strasbourg (France)
Action Performance "Stimultania"
Strasbourg (France)
Action Performance "Marks Blond Project"
Berne (Switzerland)

2005
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)
Installation "ARC Images de Guerre"
Mulhouse (France)

2004
INstallation "Klasse"
Freiburg (Germany)

2003
Engraving exhibition
Strasbourg (France)


2002
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

2001
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

Artist's residences :

2006-2007
Résidence Heinrich Gartentor
Thun (Switzerland)

2007
Résidence Piet Zwart Institute
Rotterdam (Netherlands)

Studies :

2006
DNSEP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)
2004
DNAP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)

Interventions :

Intervenant workshop
Ecole Supérieure des Arts Décoratifs
Strasbourg

Archives

5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 18:00
 

[ PRODROME ]

 

 

 

A 28 ans, en 2000, je me suis décidé à reprendre des études à l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Mulhouse. Moi qui voulais devenir illustrateur, j'y ai découvert l'univers de l'art contemporain. Mais, en marge de cette initiation, j'ai pris l'initiative de plonger plus avant dans la philosophie et la sociologie, m'intéressant plus particulièrement à tout ce qui forme nos sociétés : travail, art, culture, sécurité, politique, média... C'est grâce à des auteurs comme Naom Chomsky, Anna Arendt, Guy Debord, Jean-François Lyotard, Michel Foucault et bien d'autres que je me suis forgé l'idée que nous étions globalement en voie d'uniformisation. En parallèle des artistes comme Alain Declerc, Gianni Motti, Joseph Beuys ou Maurizio Cattelan... m'ont convaincu que l'idée d'une création teintée d'utopie politique n'était pas veine...

 

 

 

« L'unidimentionnalité » (Marcuse) est un phénomène qui désigne l'assujétissement de toutes les activités humaines au système marchand et leur soumission à la productivité, au principe de rendement. Sous le contrôle administratif, cela conduit à envisager « la fin de l'utopie », autrement dit, la fin de l'esthétique.

 

L'art a à voir avec l'utopie, il est l'équivalent politique du rêve. « Il faut prendre au sérieux l'éthymologie de l'utopie : elle est « nulle part » et doit y rester. Elle doit demeurer « en exil » (Paul Ricoeur). De cet exil, l'art en est la forme concrète. Il est le meilleur moyen d'injecter de l'imaginaire dans la réalité, il reconfigure intérieurement celui qui le reçoit et accroît son courage à défier les conventions.

 

Selon Walter Benjamin dans « L'oeuvre d'art à l'heure de sa reproductibilité mécanique », notre expérience vécue, sensible, concrète, tend à s'appauvrir. Il appelle cela « l'atrophie de l'expérience ».

 

L'art, c'est faire apparaître, c'est un moyen d'éclairer fugitivement les ténèbres de ce réel auquel l'accès rationnel reste impossible. C'est donc « ici et maintenant » que je produit la plupart du temps, m'inspirant de l'espace et du temps sociologique et politique. Cela me permet de créer un dialogue entre les spectateurs et mes productions, dialogue qui forge le débat d'idées et peut-être, à terme, l'expérience...

 

A méditer : selon Benjamin et Marcuse, la sublimation que peut apporter l'art peut encore apparaître comme un acte de résistance...

 

 

 

C'est en tant qu'artiste ET citoyen que je me suis décidé très tôt à m'engager sur la voie d'une pratique qui tendrait à mettre en lumière les fondations de nos sociétés. En tant qu'artiste car, travaillant pour ma part au travers de l'image et du texte, et ce dans un monde économique, politique et médiatique, je me devais de poser les questions inhérentes à toute production artistique, à sa fonction, à son impact, voir au rôle de l'art en société. En tant que citoyen, j'ai le sentiment que ces questions sont nécessaires à toute vie en société et doivent être posées...

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Recherches
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 17:51

 

 




 



Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Installations
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 10:55
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Installations
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 18:55
Sans titre

"Slogans"

Sans titre

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Installations
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 16:48

Une petite image pour patienter en attendant demain soir...


 

Repost 0
Published by Nicolas Zimny
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 10:57

[ILLUSIONS]

Syndicat Potentiel
13 rue des Couples
67000 STRASBOURG

Tél. 03 88 37 08 72
Mail: info@syndicatpotentiel.org
www.syndicatpotentiel.org
Accès : tram
A et D, Porte de l'Hôpital

Exposition du 8 au 26 avril

Vernissage mercredi 8 avril 2009 / 18 heure

[ sans titre ] Peinture murale / acrylique. avril 2009
 


Nicolas ZIMNY / SYNDICAT POTENTIEL / 8 – 26 avril



« Parler c'est combattre, au sens de jouer, et les actes de langage relèvent d'une agnostique générale. Cela ne signifie pas nécessairement que l'on joue pour gagner. On peut faire un coup pour le plaisir de l'inventer (…) Tout énoncé doit être considéré comme un coup dans le jeu de langage. » Jean-François Lyotard.


Fictions, réalités, mensonges, hypothèses, propagandes, censures ou « sensures *»... illusions. La phrase crée un espace à l'imaginaire, laissant l'esprit vagabonder.


Dans mes dispositifs les mots composent. Ils deviennent un médium, fonctionnant comme liant, ouvrant un univers nécessairement spirituel. Une connexion se crée entre le « regardeur et le tableau », soit par complicité, soit par rejet ; soit pour révéler, soit pour confondre...



Le mot est une machine à penser.



Mais, les expériences se succédant, la légitimité même d'une telle position se devait d'être questionnée. En ce sens, dénonçant les formes d'une propagande contemporaine, du mensonge institutionnalisé, est-ce que je ne risque pas moi-même de tomber dans le piège de la création d'une « propagande juste » ? Je deviendrais alors l'initiateur d'une autre illusion, celle-ci chassant l'autre, d'une méprise trop souvent liée aux créations de « l'artiste engagé » qui, pour changer le monde, en détermine le bien et le mal.


En somme, si l'on peut supposer que l'ensemble des pouvoirs génèrent du mensonge, l'artiste (engagé ou non) énonce-t-il quant à lui LA vérité ? Cette question étant elle -même ambiguë.



Le mensonge est aussi une vérité.



Mes recherches se nourrissent désormais de cette question.




 



* Bernard Noël / « Mouvement » / Janvier 2008 : La sensure ne supprime pas le mot, elle en change le sens.

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Installations
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 16:49

Je vous convie tous à venir me voir performer ce jeudi 26 mars, 19 h au SYNDICAT POTENTIEL...
En attendant ma prochaine exposition, qui se tiendra en ce même lieu, à partir du mercredi 8 avril 2009.

 

L' OTAN en débat
Exposition / projections / débats / performance

Le jeudi 26 mars à 19h
- Perfomance red stripes de Nicolas Zimny, artiste
- projection de la bombe (The War Game), film de Peter Watkin (1965) et de Traité de Non Prolifération Nucléaire

Le samedi 28 mars à 18h
Lutter contre les forces d'anéantissement atlantistes : Projection en présence de Bureau dʼétudes, groupe dʼartistes plasticiens

Lutter contre les forces d'anéantissement atlantistes : Cartographies de Bureau d'études ; installation de Nicolas Zimny ; films et vidéos en consultations

Expo en Entrée libre
au syndicat potentiel 13 rue des couples, Strasbourg

Organisé par le collectif anti otan de strasbourg
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Action-performances
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 14:47
Pour ceux qui me suivent, vous aurez remarqué mon silence ces dernières semaines... Pour des raisons personnelles et techniques je n'ai plus accès à internet. C'est pourquoi, en cette fin et début d'année, je suis si
peu prolixe. A mes détracteurs, ce n'est pas parce que je ne crée plus !!
A tous, je vous donne rendez-vous le plus
tôt possible...

Merci pour tout, et Bonne Année à ceux que je n'ai pas pu contacter.
Repost 0
Published by Nicolas Zimny
commenter cet article
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 10:05

Votre serviteur expose en collectif en octobre à l'Espace G, dans le cadre de l'exposition "Construction/Déconstruction".

Exposition du 18 octobre au 2 novembre

Vernissage dimanche 19 novembre 11h00, sur invitation.


Ma proposition

 

« Construction - Déconstruction »


Nicolas Zimny aborde le thème de l'exposition en opposant deux études en peinture, sous la forme d'une installation.


DECONSTRUCTION :


Tout d'abord, se souvenant de ses cours aux Beaux-Arts de Mulhouse, il a entamé l'étude du tableau « Villa sur Bord de mer » d'Arnold Boëcklin, peintre symboliste Suisse du XIX ème siècle. Décomposant les lignes de fuite, les couleurs, retravaillant grâce à l'informatique la composition de l'oeuvre, c'est toute la tristesse de l'artiste, de son pessimisme face à l'avènement du nouveau siècle arrivant, que l'artiste a tenté de saisir.


Ensuite, face à l'étude, se tiendra la double pièce « Faites votre sculpture vous-même », composée d'un ensemble de chutes de pièces de meubles IKEA, ainsi que d'un tableau reprenant les codes des notices de la marque. C'est en reprenant tous ces éléments qu'il décortique la vision d'une grande enseigne, de celle qui veut façonner le monde à son image. Si IKEA ne propose pas dans les faits de sculptures à « monter soi-même », elle propose un ensemble de meubles design, ainsi que des « tableaux » prêts à accrocher. A l'aurée d'un siècle de consommation, elle grave toujours plus profondément son sillon dans les ménages.


CONSTRUCTION :


Déconstruire c'est construire.


C'est la trace d'une évolution que livre l'artiste au travers de cette installation. Evolution personnelle qui lui permis de découvrir les mondes de l'art et une manière de comprendre le monde ; ainsi que l'évolution du monde, par la vision de Boëcklin d'une part, comme par celle d'IKEA d'autre part.


Point de pessimisme néanmoins : l'artiste propose au spectateur de réaliser la sculpture et offre donc la possibilité d'une collaboration, d'un échange. Mais c'est aussi la construction d'une mise en garde, de celle qui annonce que la société de consommation dans son ensemble n'offrira à terme que la possibilité d'avoir des « oeuvres » sérialisées, normées, uniformisées.

"Boëcklin déconstruit"
Acrylique sur papier (50x65)

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Installations
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 08:05

"CABANE"

Installation / 2008 / Strasbourg
Cartons, scotch, bois, dossiers.

Invité aux Jardins ouvriers de la Robertsau, sous le titre "Cabane", j'ai réalisé une structure en carton rappelant les abris éphémères de sdf qui se trouvent dans les environs de nos villes. C'est, dans le cadre de cette installation un abri-cimaise, un espace de monstration qui me permis d'exposer des dessins d'architecture, représentant les endroits de Strasbourg où se réunissent les sdf. En parallèle, j'ai exposé des dessins de leurs regards au tampon, les mots exprimant ce qu'ils voient, les environnements qui les "acceuillent".

Une cabane, une cimaise...

Synonymes

Documents

Un passage...

...et un regard...

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Installations
commenter cet article