Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

MANIFESTA

DESTRUCTION !

" En animant ou en réifiant les images plutôt que de créer des images inédites les artistes donnent à saisir le réel par le prisme de l'art dans un geste que l'on peut qualifier de ROMANTIQUE. "

" Entre l'artiste et l'oeuvre, la forme et le sens, le passé et le présent, l'oeuvre et le spectateur, il y a "du jeu", comme on le dit de deux pièces mécaniques qui ne s'emboîtent pas parfaitement, mais restent pourtant solidaires. C'est dans cet écart, dans  les glissements et les frottements que se distingue l'intervention personnelle de l'artiste (...) "

" [ l'apport de réalité ] est ici utilisé par les artistes pour faire naître une étincelle du choc entre fascination et l'horreur provoquée par l'image rendue réelle."

in " LA MANIPULATION DES IMAGES DANS L'ART CONTEMPORAIN" C. GRENIER

Mes recherches

La DESTRUCTION comme acte cathartique profondément humain.

La DESTRUCTION comme acte artistque instantannée, violent et nécessairement créateur.

La DESTRUCTION comme image du monde.
 

Rechercher

Curriculum vitae



born in 1972


Exhibitions :
2011
"Effacement"
Performance
Fossé des Treize, Strasbourg
2010

"Liberté"
T-WALL, Performance
Démocratie Créative, Strasbourg
"Némo est mort pour l'art contemporain"
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Pauvres"
T-WALL, Installation peinture
Démocratie créative, Strasbourg

2009

"Campagne 2"
Action-performance-multimédia
Mon blog, Strasbourg
"Perfusion" / collectif
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Illusion" / personnel
Installations
Syndicat potentiel, Strasbourg
"L'OTAN en débat" / collectif
performance
Syndicat potentiel, Strasbourg

2008

"Regionale 8" / collectif
Kunsthalle, Bâle, Suisse
"Friand'art" / collectif
Strasbourg
"Construction-déconstruction" / collectif
Espace G, Strasbourg
"Cabane" / collectif
Strasbourg
Mehli art 08 / collectif
Moulin de Hunsbach
Exposition personnelle
Galerie Espace G, Strasbourg
Video, Installation, Preformances
ENTER N°6 Festival
Siauliai, Lithuania

2007
Action Performance
Salon ARTSIDE, Strasbourg
Exposition collective
Salon ARTSIDE, Strasourg
Installation
"20 Artistes / 20 Jardins", Strabourg
Action Performance
Institut PROGR (Switzerland)
Action Performance
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation de rue
Strasbourg
Action Performance
Gallery "POOL 120" Rotterdam (Netherlands)

2006
"Residence Exhibition" Thun (Swizerland)
Installation "La journée du Centenaire"
Strasbourg (France)
Action Perfomance "Les Arts au Soleil"
Strasbourg (France)
Action Performance "Stimultania"
Strasbourg (France)
Action Performance "Marks Blond Project"
Berne (Switzerland)

2005
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)
Installation "ARC Images de Guerre"
Mulhouse (France)

2004
INstallation "Klasse"
Freiburg (Germany)

2003
Engraving exhibition
Strasbourg (France)


2002
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

2001
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

Artist's residences :

2006-2007
Résidence Heinrich Gartentor
Thun (Switzerland)

2007
Résidence Piet Zwart Institute
Rotterdam (Netherlands)

Studies :

2006
DNSEP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)
2004
DNAP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)

Interventions :

Intervenant workshop
Ecole Supérieure des Arts Décoratifs
Strasbourg

Archives

27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 12:54

"Vide-sans-vide # 1"

 

Arylique sur toile.

 

20 x 90

 

VIDE-SANS-VIDE #1

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
13 août 2008 3 13 /08 /août /2008 09:03

Par ce projet, je vais mettre en lumière la violence d'un travail physique.

Il s'agit de voir l'évolution d'une paire de gants, comme un livre intime, un journal ouvrier.

La main est primordiale. Tant à l'artiste qu'au travailleur, elle est la "machine" qui met en acte la création.

                                                                                               "Gant jour 1"
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 18:28

Vidéo présentée au festival ENTER 6



La Vidéo est présentée avec un texte de Michel Foucault : "Le panopticon de Bentham", tiré de "Surveiller et Punir". Le panopticon est un système architectural qui permet une surveillance centrale, sans que cette surveillance puisse être détectée par les "surveillés". Proposition faites au XIXème siècle, le principe étant alors l'annonce d'une recherche pour une surveillance généralisée.
Le double avantage du Panopticon est que l'on ne sait pas si l'on est surveillé, et cette impossibilité entraîne le fait que n'importe qui peut devenir surveillant ( un gardien, un directeur, un sociologue, un curieux, etc. ).

Ma vidéo tend à offrir un double point de vue : L'effectivité de l'activité de la caméra, mais aussi, grâce au reflet, d'une certaine manière, à se mettre dans la peau du surveillant... Car finalement, n'est ce pas de l'ordre de la nature humaine de vouloir surveiller ou, simplement, de vouloir épier... ?

En ce sens, et si l'on répond positivement à cette question, nos libertés sont belles et bien en danger...
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 17:20

Votre serviteur a été invité à présenter une vidéo au festival Enter, en Lituanie, ces 17, 18 et 19 avril 2008.

Vous trouverez toutes les infos nécessaires ici :


Très bientôt la vidéo présentée sera sur ce blog.

Encore merci à PIerre et Virgis (entre autres) pour leur invitation en pays baltiques.
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 07:48
PROPOS DU LIVRE

Caméras de surveillance au coin de la rue, localisation de votre téléphone par votre patron, images satellites qui montrent jusqu’au détail de votre serviette de bain, puce électronique sous la peau pour entrer au carré VIP d’une boîte à la mode… Sommes nous tous aujourd’hui réellement sous surveillance ? Toutes ces merveilleuses techniques, qui protègent nos enfants et nous facilitent la vie, ne sont-elles pas en train de construire un Etat de surveillance totale ? Si c’est le cas, pourquoi la délinquance ne faiblit-elle pas et pourquoi Ben Laden reste-t-il introuvable ? Et qui tire les ficelles ? Même si l’assemblage cohérent de toutes ces techniques relève encore aujourd’hui plus du fantasme des séries télé que de la réalité, nous sommes en train de franchir un pas (irréversible ?) en abandonnant certaines de nos libertés fondamentales au profit d’une sécurité (peut-être) accrue. L’heure est à la vigilance, si nous voulons que Big Brother reste au rayon «anticipation ». Mais pour cela, encore faut-il démêler le possible de l’impossible, la réalité du mythe ...

undefined
LES AUTEURS

Françoise de Blomac : Géographe, cartographe, mais aussi littéraire et spécialiste des nouvelles technologies d'information et de communication, Françoise de Blomac n’a jamais su choisir entre les sciences dures et celles dites « molles ». Depuis 10 ans, elle publie une lettre d’information technique sur l’informatique liée à la géographie.


Thierry Rousselin est consultant en observation spatiale. Il a été directeur de programme d’armement à la Délégation Générale pour l’Armement et est chargé du cours de Géointelligence à l’Ecole des Mines de Paris. Il écrit également dans des « fanzines» de rock’n’roll.


Les auteurs ont cité mon travail " No Camera Zone". Je les en remercie !

MISE A DISPOSITION COURANT AVRIL


Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 09:55
undefined"Propaganda"
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 09:23
Le salon se termine ce lundi 26 novembre 2007 à 18 heure.

J'y ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer un public intéressé et intéressant !

Merci à tous : public et organisateurs. En éspérant que cette expérience se continuera sur la longueur, avec un même esprit d'innovation .

SALON1.JPGPlus de 3000 visiteurs à ce jour...

Un dernier regard sur mes travaux :

SALON6.JPG"T.T.U. Très Très Urgent"
Tampon sur feuille

SALON6.DETAIL.JPGDétails

SALON4.JPG"Arbeit macht Frei"
Tampon sur toile

SALON4.DETAIL.JPGDétails

ENVOI.1.JPGSans titre
Acrylique sur toile.

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 08:04
En parallèle à ST'ART (1er salon d'Arts Contemporain de province), l'association  Art Puissance Art organise un "salon des indépendants" pour la première fois à Strasbourg : ARTSIDE.

www.salonartside.com/blog

Je fais parti des heureux élus et serais présent du 21 au  26 novembre 2007 pour vous présenter des travaux.

Je vais présenter un ensemble de peintures et de dessins qui caractérisent d'une part mon travail de recherche artistique, comme d'autre part une réflexion sur l'essence de l'engagement en art.

My first exhibition with paintings and drawings from november the 21 to the 26.

Sans titre
100 / 200
Acrylique sur toile

AFFICHE.DEBORD.BLOG.JPG
sans titre
100 / 200
Acrylique sur toile
BOURDIEU.BLOG.jpg
C'est l'année "Che Guevara"...  "La reproductibilité tend à standardiser l'unique" écrivait Walter Benjamin, l'oeuvre perd son autonomie, elle est standardisée, uniformisée. Avec l'image du Che, le marchandising a dénaturé et vidé de sa substance une image de la lutte, de la révolution. C'est une forme de "victoire" des sociétés du spectacle et de la consommation...
Créer une peinture - objet unique - c'est tendre à instituer une autonomie à l'image, à lui donner substance. Se réapproprier une iconographie en peinture, au sens politique, amène le spectateur à la contemplation - non au sens religieux - mais dans son sens premier : "Action de contempler ; s'absorber dans quelque chose. Considérer attentivement ; concentrer son esprit sur des sujets intellectuels. " (Petit Robert)

Avant que l'oeuvre de ces auteurs ne soit plus que des icônes de tee-shirts, j'en fais une peinture pour signifier en un objet unique la valeur primordiale.

It's the "Che Guevara" year... The commercial companies, from 40 years, distroy the symbol of revolution with the using of the Che's image.
With the creation of paintings, I try to institute a singular image of some french intellectuals, who were thinking about our commercial and entertaintment societies.Before they become tee-shirt's icones, I make a piece of art to mean in one object their primordial value.

"0,342 Inchs"
Installation
113,1 / 226,2
Acrylique sur toile

DRAPEAU.BLOG.CMJN.jpg(projet)

"Il n'y a de choix libre que si la liberté se met en jeu dans sa décision et pose la situation qu'elle choisit comme situation de liberté" Maurice Merleau Ponty.

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 07:04
Proposition pour une résidence dans un Collège de l'Hérault.  Voici le texte qui accompagne mon dossier.


Projet : Collège de Villeneuve-lès-Maguelone. « Mouvements et langages, le corps en jeu... »

 

Mesdames, Messieurs,

L'individu est au monde par son corps, qui est lui-même perception et expression pour le monde et pour les autres. Dans la performance artistique, l'espace, le temps et le corps sont des matériaux de base. Souvent éphémères, la performance est basée sur un processus, lui-même construit avec des éléments comme le temps et l'espace « in situ ». Elle met le corps au centre des préoccupations artistiques, c'est l'implication de l'acte et de l'idée dans et par le corps. Il devient structurant et détermine des questionnements relatif à l'incarnation, car qui dit corps dit identité.

Dans nos sociétés, il y a deux dimensions : une dimension propre à l'individu en tant qu'être pensant et une dimension qui lui est extérieur : son environnement. Elles coexistent, s'interpénètrent, elles sont en symbiose ou en totale opposition, s'influencent mutuellement, chacune étant extrêmement complexe. L'environnement s'impose aux individus, forgeant l'être pensant aux cadres sociaux dès sa naissance. L'individu, dans son parcours de vie, va s'adapter aux contraintes et tenter de trouver sa voix. L'environnement social est formé de la somme de TOUS.

En proposant une exploration de l'environnement et de l'autre tout en questionnant le corps, il faut, à mon sens, se « contraindre » à une exploration « ici et maintenant », là où l'individu pourra faire toute l'expérience de sa relation à l'environnement et aux autres.

Dans notre environnement social le signe, le symbole et finalement la marque ont gagné une importance considérable, faisant référence à une manière d'être, à un groupe social, à un état d'esprit. A ce titre le tee-shirt est l'emblématique représentation vestimentaire qui s'inscrit dans la culture populaire.

Jérôme Bel, artiste chorégraphe, nous parle de « shirtologie » : la parole ramenée au tee-shirt appelle à l'interprétation d'un rôle, d'une image de soi et des autres. Cette proposition est emphatique et performative : « le médium est le message » (Mc Luhan).

J'ai personnellement beaucoup travaillé sur le tee-shirt comme médium visuel et performatif, afin d'arpenter, d'explorer un univers qui est commun à tous, mais dont la plupart d'entre nous n'a pas réellement conscience. Nous parlons alors d'un art visuel par la performance, dont le matériel, outre le corps, est le tee-shirt.

Dans « l'univers consommation » qui est le notre, réinterroger la place du corps dans sa monstration peut s'avérer extrêmement intéressant. Touchant particulièrement le jeune adolescent, lui-même étant la cible des marques, on pourrait interroger son rapport au corps et ce qu'il en fait. En effet
a-t-il vraiment conscience de tout ce que cela implique? A-t-il, par exemple, conscience qu'en arborant une marque il s'identifie aux autres comme faisant partie d'un groupe... tout en excluant ceux qui n'ont pas le même vêtement ? A-t-il conscience que l'espace de monstration de son corps va peut-être influencer, contrarier ou perturber l'autre ?

***
Au travers de mon travail, je me suis souvent penché sur ces problématiques, optant pour la performance. Celle-ci inscrit le travail « ici et maintenant », activant contacts et relations, directement et « in situ », car le corps expression, le corps vitrine ne peut se faire sans engagement : ni triche, ni semblant, il impose une conscience d'être...

Quel projet proposer ?

Concrètement, il s'agirait de faire fabriquer un tee-shirt personnel par les collégiens, qui le porteraient lors d'une journée performance.

Au travers de mes différentes expériences en collège je sais qu'il n'est pas envisageable de se lancer dans une aventure artistique sans proposer un travail dirigé, en concertation avec l'équipe pédagogique. C'est pourquoi je compte emmener les élèves sur le terrain de leurs désirs d'avenir, tant pour eux que pour la société. En effet, ils sont cet avenir, ils en sont l'incarnation, autant qu'ils sont concrètement dans l'univers scolaire pour se forger à cet avenir.

Cela peut être envisagé avec tous les élèves ou simplement avec une classe d'âge, comme par exemple les élèves de 3ème qui, à l'issue de l'année, vont quitter le collège pour entamer d'autres étapes.

Je distingue alors trois étapes :

1° Après une brève présentation historique du signe comme mode de reconnaissance, allant de l'écusson antique aux marques publicitaires les plus contemporaines, ainsi qu'une explication de ce que peut être la performance et ses enjeux, il nous faudra voir ensemble comment le mot « avenir » peut-être décliner dans l'optique d'en faire un tee-shirt personnel et signifiant.

2° Réalisation des différents tee-shirts grâce (entre autre) à la technique du pochoir.

3° Performance réalisée pendant une journée : les collégiens porteront le tee-shirt créé, ce qui s'inscrira comme un temps et un espace où le corps sera véritablement la vitrine de leur esprit, dans l'échange avec les autres.

Toutes les étapes se nourriront de l'aide des professeurs et des services qui voudront apporter leur contribution au projet. Une déclinaison en photographies et croquis marquera l'ensemble du travail accompli ainsi que de la journée performance.

Cette résidence, qui me permettrait de renouveler l'expérience enrichissante du travail avec des collégiens, serait l'occasion d'intégrer leur énergie et leur créativité à la réalisation d'une oeuvre. Si je sais que la chose n'est en rien évidente, le temps de la résidence et ma motivation me permettront d'y parvenir

Avec l'espoir que ma proposition de résidence vous aura donné toute satisfaction, je vous prie de recevoir, Mesdames, Messieurs, l'expression de mes sincères salutations.

 

 

Nicolas Zimny

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article
22 août 2007 3 22 /08 /août /2007 09:16
Je vais participer à une exposition collective qui se tiendra  aux "Jardins Familiaux" de la Robertsau, rue de la Carpe Haute et  et de la Fourmis, les dimanches 16 et 23 septembre.

Lulu  Fortin invite le collectif "Six Gouttes", ainsi que d'autres artistes à investir ces lieux, le temps de deux dimanches.

C'est l'occasion pour moi de pouvoir présenter un travail dans des lieux qui m'ont toujours attirés...

projet.lulu.22.08.JPG"Epouvantail" (22/08)

L'espace d'un instant -et d'un espace-, Le jardin familial -oujardin ouvrier- raisonne pour moi comme un lieu de création et de repos de l'âme. Si au début du 20ème siècles ils furent créés pour permettre à l'ouvrier d'améliorer son quotidien alimentaire, de nos jours, ces espaces sont autant de havre de paix, de lieux qui permettent de s'extirper du monde "Travail" et de ses contraintes.

Le travail ou "Tripalium", représente 30 % de notre vie - certain diront beaucoup plus -, et on nous pousse de plus en plus à vivre travail, à penser travail, à ETRE travail...

Cette force de création présente en chacun de nous, "cette énergie" comme pouvait le dire Joseph Beuys, peut-elle disparaître dans un monde de contraintes-travail ? L'épouvantail du capitaine d'industrie pourrait-il nous faire plier encore une fois ? Pourrions-nous perdre ce reste d'énergie que nous avons encore, pour ne pas dire ce reste d'espoir ?
Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article