Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MANIFESTA

DESTRUCTION !

" En animant ou en réifiant les images plutôt que de créer des images inédites les artistes donnent à saisir le réel par le prisme de l'art dans un geste que l'on peut qualifier de ROMANTIQUE. "

" Entre l'artiste et l'oeuvre, la forme et le sens, le passé et le présent, l'oeuvre et le spectateur, il y a "du jeu", comme on le dit de deux pièces mécaniques qui ne s'emboîtent pas parfaitement, mais restent pourtant solidaires. C'est dans cet écart, dans  les glissements et les frottements que se distingue l'intervention personnelle de l'artiste (...) "

" [ l'apport de réalité ] est ici utilisé par les artistes pour faire naître une étincelle du choc entre fascination et l'horreur provoquée par l'image rendue réelle."

in " LA MANIPULATION DES IMAGES DANS L'ART CONTEMPORAIN" C. GRENIER

Mes recherches

La DESTRUCTION comme acte cathartique profondément humain.

La DESTRUCTION comme acte artistque instantannée, violent et nécessairement créateur.

La DESTRUCTION comme image du monde.
 

Rechercher

Curriculum vitae



born in 1972


Exhibitions :
2011
"Effacement"
Performance
Fossé des Treize, Strasbourg
2010

"Liberté"
T-WALL, Performance
Démocratie Créative, Strasbourg
"Némo est mort pour l'art contemporain"
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Pauvres"
T-WALL, Installation peinture
Démocratie créative, Strasbourg

2009

"Campagne 2"
Action-performance-multimédia
Mon blog, Strasbourg
"Perfusion" / collectif
Installation
Démocratie créative, Strasbourg
"Illusion" / personnel
Installations
Syndicat potentiel, Strasbourg
"L'OTAN en débat" / collectif
performance
Syndicat potentiel, Strasbourg

2008

"Regionale 8" / collectif
Kunsthalle, Bâle, Suisse
"Friand'art" / collectif
Strasbourg
"Construction-déconstruction" / collectif
Espace G, Strasbourg
"Cabane" / collectif
Strasbourg
Mehli art 08 / collectif
Moulin de Hunsbach
Exposition personnelle
Galerie Espace G, Strasbourg
Video, Installation, Preformances
ENTER N°6 Festival
Siauliai, Lithuania

2007
Action Performance
Salon ARTSIDE, Strasbourg
Exposition collective
Salon ARTSIDE, Strasourg
Installation
"20 Artistes / 20 Jardins", Strabourg
Action Performance
Institut PROGR (Switzerland)
Action Performance
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation
OFF07 Thun (Switzerland)
Installation de rue
Strasbourg
Action Performance
Gallery "POOL 120" Rotterdam (Netherlands)

2006
"Residence Exhibition" Thun (Swizerland)
Installation "La journée du Centenaire"
Strasbourg (France)
Action Perfomance "Les Arts au Soleil"
Strasbourg (France)
Action Performance "Stimultania"
Strasbourg (France)
Action Performance "Marks Blond Project"
Berne (Switzerland)

2005
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)
Installation "ARC Images de Guerre"
Mulhouse (France)

2004
INstallation "Klasse"
Freiburg (Germany)

2003
Engraving exhibition
Strasbourg (France)


2002
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

2001
Installation "Jeune Création"
Schiltigheim (France)

Artist's residences :

2006-2007
Résidence Heinrich Gartentor
Thun (Switzerland)

2007
Résidence Piet Zwart Institute
Rotterdam (Netherlands)

Studies :

2006
DNSEP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)
2004
DNAP Hight School of Fine
Arts, Mulhouse (France)

Interventions :

Intervenant workshop
Ecole Supérieure des Arts Décoratifs
Strasbourg

Archives

12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 09:08
L'espace de la ville est pour beaucoup d'artistes comme moi un lieu de réaction et de création. Artiste 'Patactivistes, je souhaite faire apparaître les linéaments qui constituerontnt une allégories sur les paradoxes de notre société.

Il y a quelques semaines, avec quelques étudiants en art, j'ai initié une action de marquage au sol, signifiant aux passants les zones "non surveillées". Par la suite, nous avons "récidivé" aux mêmes endroits, pour mettre en lumière le fait que ce genre d'action était encore possible. Pour ce faire, nous avons marqué au sol une grille de morpion qui signifiait que le jeu est possible, qu'une certaine forme de liberté est encore possible...
Mais pour combien de temps ?

J'appelle cet ensemble de travaux "Invisible War".  Il s'agit de "commettre" dans l'espace public une installation ou une marque pour tenter de ré-activer chez le passant-spectateur une autre lecture de son espace de circulation.

C'est une "guerre invisible" au sens où l'acte en soi est illégale. Cet empreinte permet donc de pirater l'espace public et de lui redonner un autre sens, une autre lecture. Loin de vouloir dégrader cet espace, il active le principe de la "peinture pariétale ", ces mêmes marques qui hornaient les murs des cavernes de nos ancêtres, ces dessins et peintures permettant de donner une lecture de la vie des tribues et de leur rites.

Les tribues qui composent nos sociétés  ne subissent plus que les rites des annonces publicitaires ou des ordonnances publiques. En ce sens, c'est dire qu'il y a d'autres manières de voir et de comprendre nos sociétés.

C'est une "guerre invisible" ensuite puisque je me permet de mettre en lumière des espaces qui symbolisent des questionnements sociétales. Outre les caméras - surveillance ou protection ? -, un prochain projet consistera à signifier certains endroits où peuvent se protéger du temps les SDF et notamment sous les ponts de Strasbourg. Un marquage sera apposé : "ABRIS N°...". 

C'est une "guerre invisible" dans les sujets abordés : par exemple les SDF sont eux-mêmes des êtres invisibles : Invisibles pour la société, invisible pour les passants... 

ABRIS.12.07.JPG
"ABRIS N°..." (Projet) (12/07)

Mes réalisations sont différentes du TAG ou du Graphe. En effet  si les techniques peuvent se rapprocher, le sens de mes interventions est différent. Le TAG est de l'ordre de la signature, il siginfie l'effectivité d'une présence et l'inscription de cette présence dans l'espace de vie.

Si le graphe transforme l'espace, je recherche plus la transformation pour activer un lien causale entre le lieu et le public, pour qu'il en arrive à se poser des questions sur son cadre de vie ou son cadre de circulation.

A mon sens le graphe est de l'ordre de l'individu - de celui qui graphe -. Il s'agit pour moi de dépeindre l'espace marqué pour que l'on en re-prenne une dimension, une vision ; cette vision qui nous échappe  à cause des politiques d'uniformisation...

Ici et maintenant vous êtes surveillés.

Ici et maintenant vivent des SDF...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nicolas Zimny - dans Nouveaux Projets
commenter cet article

commentaires